• cataclysme

    Sommes-nous de cette pluie infernale
    Née sous la dentelle des nuages
    Pour que d'une rosée matutinale
    Nous puissions y faire naufrage ?

    Nous avons cru à un malheur, un accident
    Lorsque du soleil, s'est soudain levé le vent
    Mais point de piètre malédiction
    Ainsi fût notre destin : s'éclater contre le gazon

    Puis, nous nous éloignons de l'azur hagard
    Et fusionnons dans une étendue miroir
    Submergeant villes et bazars

    S'écoulent gouttes, heures et larmes
    Sans que de notre tempête ne fane le charme

    li_27082018
    tsunn


  • Commentaires

    1
    Mercredi 3 Octobre à 21:55

    J'aime beaucoup ce poème-ci, et ça faisait un petit temps que je n'avais plus lu matutinale nulle part x), Les deux dernières lignes closent super bien le poème et... bah vraiment j'aime bien ton style, c'est rien de bien constructif tout ça mais je te le dit quand même ^^'

    2
    Vendredi 5 Octobre à 22:20

    Pour ma part, à partir du moment où le commentaire est encourageant, ça me va. Là, je suis la personne qui reçoit ton commentaire, et j'ai eu plaisir à le lire puisque d'une, j'avais travaillé sur les deux dernières phrases plus que sur le reste du texte, donc que tu en parles me montres que je me suis pas trop mal débrouillée, de deux, les compliments, c'est toujours agréable à lire !

    Donc merci !

    3
    Samedi 6 Octobre à 23:07

    Contente que tu sois contente alors ! Ainsi que d'avoir dit la chose à dire sans le savoir, en quelque sorte '-'

    De rien ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :