• L'amour _ Février 2018 #31

    Pour ce merveilleux mois de Saint-Valentin, entamons ensemble, le doux sujet de l'amour. Sujet voté sur Eklabugs, d'autres petits internautes ont participé à cette session, empruntez donc la flèche de cupidon et fendez l'air pour avoir vent de leur article !

    Eyael_
    Projet Eklabugs : L'amour en vrai

    Mimicat
    Eklabugs #31 : L'amour...

    Ella!
    { Eklabug } L'amour sous toutes ses formes

    Gaellah
    Tu es l'air que je respire

    #Yuki
    Eklabugs - Février 2018 | Amour

    Avant de me plonger pleinement dans cet article, je vais passer par une petite présentation, afin que vous puissiez comprendre comment je vais parler de l'amour. Tout d'abord, nous avons chacun notre propre rapport avec ce que ce mot renvoie : "amour". Autant certains détestent ce que cela décrit, autant d'autres en trouvent une certaine beauté, voire un intérêt. Cela n'exclut pas que nous puissions le rechercher et souffrir de cet état. J'expliquerai donc ma relation avec ce que décrit ce mot, ce sentiment si énigmatique, si... mystérieux. Puis, je continuerai sur l'évolution et modification de mon opinion, et enfin, j'aborderai quelques autres points.

     ______________________

    L'amour est beau, mais il est nyan-nyan

     

    J'ai tenu pendant longtemps, au moins mes années de collège et et lycée, ce discours, que l'amour aie ce côté ennuyant et fade, d'une grande niaiserie. Sans oublier le coup de foudre, qui pour moi avait plus de raison d'exister dans pokemon que dans la vraie vie.
    Ce moment où les regards se croisent et instinctivement, comme si tout notre être criait pour notre survie que cette personne était l'élue, celle que nous chérirons et aimeront tendrement. Que la lumière jaillissante de ce moment nous éblouisse, puisse l'amour nous rendre aveugle et le mariage rendre la vue ("L'amour rend aveugle, le mariage rend la vue" Oscar Wilde)

    Mon discours sur le coup de foudre n'a pas changé. Comment, fichtre, pouvons-nous aimer quelqu'un que nous n'avons fait que voir une fois ?
    Pendant que des gens se demandent comment nous pouvons aimer une personne rencontrée sur internet, que nous n'avons jamais vu - à croire que les aveugles sont destinés à vivre seuls - je me demande comment la simple vue d'une personne peut nous faire éprouver un sentiment aussi fort que l'amour, sans savoir si cette dite-personne est réellement de "confiance".

     ______________________

     Une vision de l'amour dans ce que je lisais

     

    Pour ne pas arranger l'affaire, mes lectures, livres et mangas, maintenaient cette vision péjorative de l'amour. Un triangle amoureux, dont on en connaissait la fin avant que cela ne commence, ou la répétition de la fille prude, timide qui tombe éperdument amoureuse du meclambdabeaugosse. Une succession de répétition qui me lassait.

    Nous pouvions retrouver le couple hétéro, dont la fille offre son être au garçon (en gros, l'homme domine), ou bien le garçon se crée son fan club girly sans avoir rien demandé (en gros, les filles ont besoin d'être dépucelées). Dit ainsi, cela semble peu. Mais les lectures s'additionnent et les bêtises aussi.

    Mais, certains livres ont su faire des couples amoureux autre choses que des excréments.

    Bien qu'il ne s'agisse pas du meilleur livre que j'ai lu et de loin, Hunger Games contient un beau triangle amoureux. Même s'il pouvait être, d'une certaine manière, prévisible, Suzanne Collins tient le doute jusqu'au bout. Là est tout ce qui fait le charme du triangle amoureux. Nous ne sommes pas fatiguées d'attendre, puisque nous sommes trop préoccupés à être intrigués.

    Encore un livre qui n'est pas des meilleurs, Guerres du Monde Emergé de Licia Troisi. Bien que la lecture était une souffrance, j'y ai trouvé des petits points intéressants*. Elle nous laisse supposer plein de petites relations qui ne verront jamais le jour, alors qu'on avait de quoi y croire.
    *De façon général, Licia Troisi a, je pense, beaucoup de choses pertinentes à dire, et peut les dire avec simplicité et précision. Malheureusement, la forme n'est pas là et, parfois la lecture est pénible.

    Malgré cela, j'avais beaucoup de mal à changer mon opinion.

    Cependant, avec le temps, mon avis sur l'amour a évolué. Comme dit, je trouvais cela fade et superflu. Mais une phrase aussi intrigante qu'intéressante a su susciter mon intérêt et y trouver un aspect de l'amour que je n'avais jamais cherché à voir.

     ______________________

    "L'amour c'est donner ce que l'on a pas, à quelqu'un qui n'en veut pas."

     

    Cette citation de Jacques Lacan m'a fait méditée, et c'est ainsi que j'ai vu en l'amour, non pas un sentiment stupide, mais un lieu de réflexion. Si comme moi, cette phrase t'intrigue, je t'invite à ne pas lire mon petit développement dessus, à y réfléchir par toi-même et passer au point suivant "La communication".

    Pour les autres, passons à ce que j'en ai conclue. Donner c'est, d'une certaine manière, satisfaire l'autre, car quand tu donnes, l'autre est ravis de recevoir. Dans une relation amoureuse, ce que tu donnes à l'autre, c'est un petit peu de toi. Tu donnes donc du "toi" que tu n'as pas.
    Petit exemple : tu te trouves timide, et penses qu'avec une image un peu plus "assurée" de toi, ça te permettrait de plaire un peu plus à l'autre, car rester timide et encore balbutier quand tu veux engager une conversation, ça doit être ennuyant pour l'autre.
    Mais l'autre n'en veut pas, il ne sera pas ravi avec ce que tu lui donnes, car ce qu'il aime, c'est déjà ce que tu es.
    Retour avec le petit exemple : en essayant de prendre de l'assurance, l'autre te dit qu'il n'en voit pas d'intérêt et, tes petites hésitations qui traduisent ta timidité sont plus attachantes qu'autre chose.
    Cette petite phrase exprime, à elle-seule, la nécessité de réciprocité et le fait que l'on voudra toujours donner une image de nous qui n'égalera jamais ce que l'autre aime en nous. Il ne faut confondre l'être et l'avoir.
    Nous n'aimons pas ce que l'autre a, mais ce qu'il est.

    (Je peux me tromper dans mon interprétation. Je pense que je manque de justesse et précision dans mes mots. Cependant, je préfère en rester là.)

    Donc l'amour, c'est pas si chiant. Et pour continuer, je vais parler d'un élément essentiel, autant dans une relation amoureuse, que dans n'importe quelle autre relation.

     ______________________

    La communication

     

    Et il faut s'éclaircir sur le sujet de la communication, et de ce qu'il s'agit.

    La communication est l'alternance entre

    - le rôle de celui qui s'exprime et va établir un discours où son idée sera énoncée le plus clairement possible afin que l'autre le comprenne avec le moins de sous-entendu possible
    et
    - le rôle de celui qui écoute avec attention afin de comprendre au plus proche de la réalité ce que l'autre a voulu dire.

    Sans oublier, qu'il faut accepter ce que l'autre dit et continuer dans un échange qui incite à parler et partager ses points de vue, malgré les désaccords mis en évidences.

    La discussion doit se vouloir saine, c'est-à-dire ne pas chercher à briser ou détruire l'autre. Le but n'est pas d'exposer sans respect les défauts de l'autre, mais d'ouvrir un lieu d'échange. Il faut donc que chacun fasse preuve de tolérance.
    Bref, une dispute est un lieu d'échange pour surpasser des problèmes et crises.

    ______________________

    J'aurai bien aimé parler du couple en sociologie, mais n'ayant pas fait d'efforts pour trouver le temps, je n'ai rien à dire dessus. Cependant, je laisse cette précision, au cas où cela inciterait certains à se pencher sur le sujet, pour leur culture personnelle.

    Comme vous pouvez le constater, l'article es terminé ! J'espère que vous ne l'aurez pas trouvé trop court ! (Ceci étant de l'humour !)


  • Commentaires

    1
    Mercredi 28 Février à 10:02

    Projet annulé à cause du froid, je viens donc lire les articles plus tôt que prévu et en commençant par le tien en tête de liste, je m'émerveille de sa qualité. Bravo et merci, ce que tu exposes est génial ! J'ai appris des tas de choses et je suis assez d'accord sur tout ce que tu racontes. Pour le dernier point concernant la communication, je pense qu'il aurait fallu préciser le rôle du subconscient. Même si l'émetteur cherche à s'exprimer clairement il faut déjà que tout soit clair dans son esprit et bien aligné avec le cœur ce qui n'est malheureusement pas souvent le cas même si on en est persuadé. Pour ça que les relations amoureuses sont compliquées. Ce qui rejoint ce que je disais dans mon propre article où il est nécessaire de s'aimer soi (alignement entre l'esprit et ce que l'on appelle le cœur qui n'a rien à voir avec l'organe qui fait circuler le sang) avant de pouvoir vraiment aimer l'autre (ou les autres). Article trop court à mon goût tant on s'y laisse emporter sans jamais s'ennuyer. Je plébiscite !!!

    2
    Mercredi 28 Février à 12:07

    Je ne m'attendais pas à un retour si rapide, et merci beaucoup ! Ce que tu me dis là est très encourageant, surtout que je suis plutôt fière de cet article (ce qui a été rarement le cas pour les précédents)

    Il est vrai, mais j'avoue ne pas y avoir pensé. Et pourtant, c'est la base ! Les gens qui ont dû mal à s'exprimer - qui se mélangent dans ce qu'ils disent - sont souvent des personnes qui n'arrivent pas à structurer facilement leur pensée.

    Tout à fait, et souvent, ce que l'on fait sur soi-même, on le fait sur les autres. Malheureusement, cela peut aussi être source de problème, comme juger les autres. Plus on se juge soi-même, plus on juge les autres (consciemment, ou inconsciemment, cela va de soit). Mais qui sommes-nous pour nous juger ?

    3
    Mercredi 28 Février à 12:46

    Moi non plus, j'étais censée être sur Paris mais j'ai dû annuler à cause du froid polaire. Ce que je voulais dire aussi vu que tu parles de structuration de la pensée (ça c'est le mental conscient) est tout ce qui est enfoui dans le subconscient (condionnements, croyances, blessures, etc.) dont la personne n'a pas forcément conscience justement mais qui impactent sa vibration et ses comportements. L'autre n'en aura pas plus conscience mais le ressentira aussi car que l'on l'admette ou non, notre Soi Supérieur se passe de notre permission et de la vérité des uns et des autres et leurs preuves plus ou moins acceptables et se contente d'être. Est être c'est dans l'énergie et donc tout le monde perçoit les vibrations et y réagit. Cela se passe plus ou moins consciemment, c'est tout. Ce n'est pas juste les médiums ou les gens spirituellement éveillés. Même les animaux, les plantes (preuves scientifique à l'appui). Donc  malheureusement, ceux qui dénigrent la dimension spirituelle de tout être n'iront jamais bien loin même avec la meilleure volonté du monde et de grandes facultés intellectuelles. C'est dingue qu'on en soit arrivés à séparer coeur et raison alors que si l'on est doté des deux c'est parce qu'on doit les utiliser conjointement. Tout comme on ne devrait pas vivre deux vies séparées : celle d'éveil et nos rêves. Les uns devraient nourrir les autres. C'est ce que faisaient les civilisations anciennes notamment shamaniques.

    4
    Mercredi 28 Février à 19:29

    Je comptais passer lire tous les articles plus tôt mais...j'ai pas pu (début de commentaire vraiment très intelligent je sais - c'est évidement ironique)

    J'ai beaucoup d'amies qui trouvent l'amour Nyan-nyan et j'ai été du même avis pendant longtemps (ce qui m'empêchait pas d'adorer les films fleur bleu,...). Avec le temps mon avis c'est un peu nuancé sur le sujet et je deviens même limite nyan-nyan parfois... 

    Plus sérieusement ton article est très intéressant! C'est vrai quand dans les livres les histoires sont souvent du même genre: une fille "sous l'emprise" d'un gars. Je me suis souvent fait cette remarque aussi. D'ailleurs j'arrive même plus à me souvenir des noms des rares livres où c'est pas le cas!

    Je peux rien te dire sur la partie où tu parles de la citation de Jacques Lacan: je compte bien y réfléchir moi même. Par contre je trouve cette citation très belle!

    Je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait que la communication est super importante. J'ai jamais vu de couples où il n'y avait aucunes disputes en tout cas!

    En tout cas super article!

     

    5
    Mercredi 28 Février à 23:15

    Eyael : Il est vrai qu'on ne se rend pas compte de tout ce dont nous sommes construit, inconsciemment (puisque c'est inconscient... haha).

    J'ai compris ce que tu as dis ainsi :
    Nous renvoyons une image, basée sur notre subconscient. De ce fait, nous ne maîtrisons pas forcément notre paraître. Cependant, ce "paraître", les personnes le verrons, puisque le regard est extérieur.

    Par le cœur, j'entends les émotions (mais, je pense que tu sous-entends bien plus). Et, je trouve aussi cela bien triste. Les émotions permettent de comprendre bien des choses, où la raison ne suffirait pas, et inversement. En lien les deux, on pourrait aller bien loin.

    Au fait, j'ai une petite question. Tu emploies souvent le mot "vibrations", mais à quoi renvoie-il ?

     

    Mimicat : T'inquiète pas, tu as le temps. Il m'est déjà arrivé de me connecter 3 jours après la publication des article et, par conséquent, commenter tardivement !

    En soit, le côté nyan-nyan n'est pas si mal, car il conserve à l'amour une certaine beauté. Mais, pour les personnes qui ont du mal avec ce genre de beauté, cela peut paraître niais. Trouver le juste milieu, c'est plutôt cool ^^ Malheureusement, comme tu l'as aussi constaté, l'amour au grand public a une image plus ou moins discutable.

    Il est vrai que la citation est belle, et sa formulation procure un certain étonnement. Réfléchir est une sage décision, que j'approuve !

    Je pense que des couples qui ne vivent aucune dispute, sont de bien tristes couples. En soit, il ne faut pas confondre dispute et communication. La dispute relève souvent d'une certaine violence, mais elle soulève un point important, qu'est un élément de crise, qui peut nuire au couple. En mettant cet élément au grand jour, il vaut mieux s'y pencher avec un peu plus de calme, et là, la communication peut se faire plus simplement.

    Un couple sans dispute est un couple dont les membres ont peur de ruiner leur relation en mettant en avant leur inconfort. Cependant, un couple se vit à deux, et à deux ils devront surmonter ce problème. S'ils ont peur de ne pas le surmonter, ils n'ont ni confiance en eux, ni en l'autre, donc peu de confiance en leur couple. Un couple sans dispute, sans crise, est couple qui se mène à sa perte.

    J'ai utilisé le terme couple, mais avec des amis, la famille, et ainsi de suite, cela revient au même. Ce qui permet de faire évoluer un groupe, c'est l'exposition des problèmes. Car en résolvant des problèmes, on se retrouve à chaque fois, un peu plus à l'aise, et on a de plus en plus confiance en nous, et en les autres.

    6
    Mercredi 28 Février à 23:45

    Je pensais que je l'avais exprimé clairement dans mon article mais bon c'est vrai qu'à force de publier des articles, je considère que les gens suivent mon blog régulièrement. Donc plutôt que de me perdre en explications (désolée, je passe un peu trop de temps à discuter sur le net aujourd'hui car tous les gens intéressants semblent s'être donné le mot, que c'est un plaisir de converser avec eux et de répondre à leurs questions, apprendre des choses de vous aussi mais là je suis super à la bourre donc je ne me débarrasse pas de toi) voici un documentaire à regarder (en français) sur mon blog ou sur YouTube pour l'avoir en grand et si tu peux le télécharger le visionner sur ta télé comme tu voudras et tu comprendras mieux à quoi je fais référence. Matière et pensées, tout est énergie. Energie = vibration.

    http://lapensinemutine.eklablog.com/ce-n-est-pas-un-hasard-si-ce-documentaire-a-enregistre-65-millions-de--a135418622

    7
    Jeudi 1er Mars à 23:09

    Je vois, je vois, pas de problème (je réponds tardivement, désolé), j'ai failli te demander, dans mon commentaire précédent,  si tu avais fais un article à ce sujet, de me passer le lien. Donc, que tu me rediriges vers un de tes articles ne me dérange pas du tout ! J'irais visionner cela dès que possible, merci !

    8
    Jeudi 29 Mars à 23:15

    Je suis d'une nature plutôt romantique, donc je crois en l'amour et au coup de foudre. Juste avant que j'approfondisse, faut savoir que j'aime beaucoup les histoires d'amour qu'on peut lire dans ces livres qu’apparemment tu sembles pas appréciés...^^ J'ai lu ça tout mon enfance. En fait, j'attend toujours le prince charment. J'attend tellement l'homme parfait, que je sais qu'il n'arrivera pas, parce qu'il ne sera aussi parfait que ce que je veux. Ce qui en fait me déprime. Mais j'ai encore l'espoir qu'il arrive (oui, je me contredis--")

    En ce qui concerne le coup de foudre, je ne pense pas qu'on puisse tomber amoureux d'un premier coup d’œil. Mais il peut d'abord y avoir une première attirance du premier coup d’œil. Et puis, j'ai remarqué que lorsqu'on rencontre de nouvelles personnes, parfois, il y a des gens qu'on aimerait connaitre. Peut être à cause de leur façon de s'habiller, de parler. Il y a quelque chose qui nous plait et on a le sentiment qu'on pourrait vraiment bien s'entendre avec cette personne... Je pense que c'est ce qui se rapproche le plus du coup de foudre. De toute façon, c'est quelque chose de très superficiel. Après tout, ça se fait surtout sur le physique. Peut être une action, ou une parole. Mais comme tu le dis, ça ne définie pas assez la personne.

    Pour ce qui est de donner. Tu as dis qu'on donne pour l'autre, mais en fait, je pense que c'est plutôt l'inverse. On donne pour répondre à notre envie. Lorsque tu aimes quelqu'un, on donne sans compter. Pas pour satisfaire l'autre, mais pour nous satisfaire nous même. L'autre n'a pas besoin de tout ce qu'on lui donne, on lui donne trop, même. 

    9
    Mercredi 11 Avril à 00:58

    Disons qu'il est beau de se bercer d'espoir, et il est aussi important d'en co

    Il est vrai qu'il existe une première attirance, mais le coup de foudre est lié à l'amour (au moins indirectement). Tandis qu'une première attirance, pas nécessairement. Cela peut seulement être, comme tu dis, le désir de connaître la personne

    Tout d'abord, je ne dis pas que l'on donne à l'autre, je cite Jacques Lacan. Et lui dit que l'on "donne ce que l'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas", et il ne faut pas oublier qu'on donne quelque chose qui n'est pas en notre possession. Autrement dit, on donne du rien. (C'est un raccourcis plutôt grossier)
    Difficile de donner trop avec rien.

    Ensuite, pour ce qui est de mon point de vue, une relation se construit à deux. On ne peut pas que se satisfaire nous uniquement. Sinon, tu te donnes à toi, l'autre se donne à lui, et entre vous, pas d'échange. Donc, en plus de se donner à soi, il faut aussi donner l'autre. Comme dit, ce n'est que mon humble opinion.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :