• Après un article sur l'amour, nous partons sur les passions pour le projet Eklabugs. Le titre m'est venu de l'incroyable idée d'un sujet sur la culture des fruits de la passion. J'avais réellement prévu de porter mes recherches dessus. Ayant écrit sur l'amour à la session précédente, parler des passions semblait... répétitif - bien qu'amour et passion soit sémantiquement différents.

    Cependant, lors d'un de mes cours, nous en sommes venus à parler des passions. Comme pour la session précédente, une question me fait changer d'avis !

     

    ______________________

     

    "Pourquoi aimes-tu cela ? Car c'est ma passion"

    Question et réponse presque similaires, cela semble surprenant. Interrogeons-nous donc dessus.

    Tout d'abord, la question en "pourquoi" est souvent mal vue, car elle reflète une sorte de remise en question forcée,   une impression de jugement. En somme, il peut s'agir d'une question blessante. Bien entendu, aucune généralité n'est à faire : tout dépend du sujet, du ton utilisé, etc...

    La question est dont un premier problème, puisqu'elle peut bloquer l'autre. Cependant, si la question peut sous-entendre une remise en question, pourquoi l'interrogé ne le fait pas ?

    Une explication que le professeur a donné est que la passion empêche la communication et/ou le dialogue. Si nous faisons ou aimons quelque chose par passion, nous le justifierons par ce terme de "passion", sans remise en question ou explication supplémentaires. Placer une activité ou autre en tant que passion nous empêche à nous, nous qui répondons, de voir au-delà de ce que cette passion nous apporte.

    On reste sur nos positions, et ne permettons pas un échange argumenté. Pourtant, discuter sur ce que l'on aime et justifier de ce que cette passion nous apporte n'a rien de négatif. Au contraire, on peux se poser des questions fortement intéressantes et qui nous apprendrons bien plus que ce que l'on pensait.

     

    Alors, pourquoi est-ce ta passion ?

     

    Souvent une passion n'est pas anodine, comme dit précédemment, elle nous est, théoriquement, bénéfique.

    Pour certains, pratiquer leur passion les aide, cela peut en devenir une nécessité pour extérioriser. Là est ce sur quoi je veux parler : une passion peut nous aider à avancer. Bien plus qu'un divertissement, la passion permet une libération qui nous permet de nous surpasser.

    Tout simplement.

    La passion nous permet d'aller au delà de nos limites, de nous découvrir, mieux nous comprendre. On se délègue de nos artifices, de ce qui nous empoisonne et, on respire avec une nouvelle fraicheur.

    Être capable de coucher sur papier nos émotions alors que se livrer aux autres nous fait peur, avoir un jeu d'acteur incroyable alors que la timidité nous accable, s'entrainer dans un sport alors que nous sommes tentés par la flemmardise

    Être tout ce que nous ne sommes pas devant les autres : nous-même. Oublier nos peurs, enlever nos masques, et osez.

     Pourquoi est-ce ta passion ? Car j'ose être qui je suis, et délaisse le jugement.

    ______________________

     

    Et toi, qu'est-ce que ta passion t'apporte de beau dans la vie ?

    J'ai donné mon point de vue, et comme toute opinion est bonne à nuancer, que penses-tu de ce que j'ai dis ? Es-tu en accord, en désaccord ? As-tu des éléments à ajouter ? Qu'aurais-tu écris à ma place ?

    J'essaie de lancer le "débat", si je puis dire. Je pense qu'il s'agit d'un sujet assez vaste pour qu'on puisse chacun se creuser la tête, d'où le titre ! Avant que nous ne passions à table, déguste ton fruit !

    ______________________

    Eyael_
    Projet Eklabugs : Déchaîne mon cœur

    Ella!
    { Eklabugs } Les passions un de nos aspect de notre personnalité 

    Mimicat
    Eklabugs # 32 : Passionnément passionnée

    Sname
    [Eklabugs] Passion sneakers

    #Yuki
    Eklabugs - Mars 2018 | Passion voyage

    Sarah Nenty
    Eklabugs 32 : Top des 10 couples les plus passionnels

    Décaféine
    [Eklabugs] Une petite étude des passions

    Gaellah
    Fan & Passion

    ______________________


    6 commentaires
  • Pour ce merveilleux mois de Saint-Valentin, entamons ensemble, le doux sujet de l'amour. Sujet voté sur Eklabugs, d'autres petits internautes ont participé à cette session, empruntez donc la flèche de cupidon et fendez l'air pour avoir vent de leur article !

    Eyael_
    Projet Eklabugs : L'amour en vrai

    Mimicat
    Eklabugs #31 : L'amour...

    Ella!
    { Eklabug } L'amour sous toutes ses formes

    Gaellah
    Tu es l'air que je respire

    #Yuki
    Eklabugs - Février 2018 | Amour

    Avant de me plonger pleinement dans cet article, je vais passer par une petite présentation, afin que vous puissiez comprendre comment je vais parler de l'amour. Tout d'abord, nous avons chacun notre propre rapport avec ce que ce mot renvoie : "amour". Autant certains détestent ce que cela décrit, autant d'autres en trouvent une certaine beauté, voire un intérêt. Cela n'exclut pas que nous puissions le rechercher et souffrir de cet état. J'expliquerai donc ma relation avec ce que décrit ce mot, ce sentiment si énigmatique, si... mystérieux. Puis, je continuerai sur l'évolution et modification de mon opinion, et enfin, j'aborderai quelques autres points.

     ______________________

    L'amour est beau, mais il est nyan-nyan

     

    J'ai tenu pendant longtemps, au moins mes années de collège et et lycée, ce discours, que l'amour aie ce côté ennuyant et fade, d'une grande niaiserie. Sans oublier le coup de foudre, qui pour moi avait plus de raison d'exister dans pokemon que dans la vraie vie.
    Ce moment où les regards se croisent et instinctivement, comme si tout notre être criait pour notre survie que cette personne était l'élue, celle que nous chérirons et aimeront tendrement. Que la lumière jaillissante de ce moment nous éblouisse, puisse l'amour nous rendre aveugle et le mariage rendre la vue ("L'amour rend aveugle, le mariage rend la vue" Oscar Wilde)

    Mon discours sur le coup de foudre n'a pas changé. Comment, fichtre, pouvons-nous aimer quelqu'un que nous n'avons fait que voir une fois ?
    Pendant que des gens se demandent comment nous pouvons aimer une personne rencontrée sur internet, que nous n'avons jamais vu - à croire que les aveugles sont destinés à vivre seuls - je me demande comment la simple vue d'une personne peut nous faire éprouver un sentiment aussi fort que l'amour, sans savoir si cette dite-personne est réellement de "confiance".

     ______________________

     Une vision de l'amour dans ce que je lisais

     

    Pour ne pas arranger l'affaire, mes lectures, livres et mangas, maintenaient cette vision péjorative de l'amour. Un triangle amoureux, dont on en connaissait la fin avant que cela ne commence, ou la répétition de la fille prude, timide qui tombe éperdument amoureuse du meclambdabeaugosse. Une succession de répétition qui me lassait.

    Nous pouvions retrouver le couple hétéro, dont la fille offre son être au garçon (en gros, l'homme domine), ou bien le garçon se crée son fan club girly sans avoir rien demandé (en gros, les filles ont besoin d'être dépucelées). Dit ainsi, cela semble peu. Mais les lectures s'additionnent et les bêtises aussi.

    Mais, certains livres ont su faire des couples amoureux autre choses que des excréments.

    Bien qu'il ne s'agisse pas du meilleur livre que j'ai lu et de loin, Hunger Games contient un beau triangle amoureux. Même s'il pouvait être, d'une certaine manière, prévisible, Suzanne Collins tient le doute jusqu'au bout. Là est tout ce qui fait le charme du triangle amoureux. Nous ne sommes pas fatiguées d'attendre, puisque nous sommes trop préoccupés à être intrigués.

    Encore un livre qui n'est pas des meilleurs, Guerres du Monde Emergé de Licia Troisi. Bien que la lecture était une souffrance, j'y ai trouvé des petits points intéressants*. Elle nous laisse supposer plein de petites relations qui ne verront jamais le jour, alors qu'on avait de quoi y croire.
    *De façon général, Licia Troisi a, je pense, beaucoup de choses pertinentes à dire, et peut les dire avec simplicité et précision. Malheureusement, la forme n'est pas là et, parfois la lecture est pénible.

    Malgré cela, j'avais beaucoup de mal à changer mon opinion.

    Cependant, avec le temps, mon avis sur l'amour a évolué. Comme dit, je trouvais cela fade et superflu. Mais une phrase aussi intrigante qu'intéressante a su susciter mon intérêt et y trouver un aspect de l'amour que je n'avais jamais cherché à voir.

     ______________________

    "L'amour c'est donner ce que l'on a pas, à quelqu'un qui n'en veut pas."

     

    Cette citation de Jacques Lacan m'a fait méditée, et c'est ainsi que j'ai vu en l'amour, non pas un sentiment stupide, mais un lieu de réflexion. Si comme moi, cette phrase t'intrigue, je t'invite à ne pas lire mon petit développement dessus, à y réfléchir par toi-même et passer au point suivant "La communication".

    Pour les autres, passons à ce que j'en ai conclue. Donner c'est, d'une certaine manière, satisfaire l'autre, car quand tu donnes, l'autre est ravis de recevoir. Dans une relation amoureuse, ce que tu donnes à l'autre, c'est un petit peu de toi. Tu donnes donc du "toi" que tu n'as pas.
    Petit exemple : tu te trouves timide, et penses qu'avec une image un peu plus "assurée" de toi, ça te permettrait de plaire un peu plus à l'autre, car rester timide et encore balbutier quand tu veux engager une conversation, ça doit être ennuyant pour l'autre.
    Mais l'autre n'en veut pas, il ne sera pas ravi avec ce que tu lui donnes, car ce qu'il aime, c'est déjà ce que tu es.
    Retour avec le petit exemple : en essayant de prendre de l'assurance, l'autre te dit qu'il n'en voit pas d'intérêt et, tes petites hésitations qui traduisent ta timidité sont plus attachantes qu'autre chose.
    Cette petite phrase exprime, à elle-seule, la nécessité de réciprocité et le fait que l'on voudra toujours donner une image de nous qui n'égalera jamais ce que l'autre aime en nous. Il ne faut confondre l'être et l'avoir.
    Nous n'aimons pas ce que l'autre a, mais ce qu'il est.

    (Je peux me tromper dans mon interprétation. Je pense que je manque de justesse et précision dans mes mots. Cependant, je préfère en rester là.)

    Donc l'amour, c'est pas si chiant. Et pour continuer, je vais parler d'un élément essentiel, autant dans une relation amoureuse, que dans n'importe quelle autre relation.

     ______________________

    La communication

     

    Et il faut s'éclaircir sur le sujet de la communication, et de ce qu'il s'agit.

    La communication est l'alternance entre

    - le rôle de celui qui s'exprime et va établir un discours où son idée sera énoncée le plus clairement possible afin que l'autre le comprenne avec le moins de sous-entendu possible
    et
    - le rôle de celui qui écoute avec attention afin de comprendre au plus proche de la réalité ce que l'autre a voulu dire.

    Sans oublier, qu'il faut accepter ce que l'autre dit et continuer dans un échange qui incite à parler et partager ses points de vue, malgré les désaccords mis en évidences.

    La discussion doit se vouloir saine, c'est-à-dire ne pas chercher à briser ou détruire l'autre. Le but n'est pas d'exposer sans respect les défauts de l'autre, mais d'ouvrir un lieu d'échange. Il faut donc que chacun fasse preuve de tolérance.
    Bref, une dispute est un lieu d'échange pour surpasser des problèmes et crises.

    ______________________

    J'aurai bien aimé parler du couple en sociologie, mais n'ayant pas fait d'efforts pour trouver le temps, je n'ai rien à dire dessus. Cependant, je laisse cette précision, au cas où cela inciterait certains à se pencher sur le sujet, pour leur culture personnelle.

    Comme vous pouvez le constater, l'article es terminé ! J'espère que vous ne l'aurez pas trouvé trop court ! (Ceci étant de l'humour !)


    9 commentaires
  •            Le thème de ce mois-ci est "l'orientation', vaste sujet étant donné qu'il existe une myriade l'orientation. Cela est le principal atout, car cela permet une diversité des articles mais, cela peut tout aussi bien rendre le choix de sujet difficile.

    Lien vers eklabugs : http://eklabug.eklablog.fr/
     

               La grande question est donc vers quoi s'orienter pour cet article ?

    Déjà vers ce qui nous touche, nous préoccupe, ce avec quoi nous avons envie de partager et parler.
    Si votre grande question est "que vais-je faire plus tard", parlez donc de votre orientation scolaire, voire professionnelle.
    Mais, si votre plus grande passion est de partir à l'aventure, expliquez-nous des bases l'orientation ("spatiale", je ne sais pas comment cela s'appelle réellement).

    Si vous n'avez pas d'idées, comme moi, utiliser le mot à votre guise afin de tourner autour du pot.

               Comment orienter l'avis des gens vers un avis positif pour cet article ?

    Très clairement, il faut les passionner, les envouter, les charmer !!! Il faut qu'ils trouvent votre point de vue intéressant et pertinents, voire que vous ayez un point de vue tellement global que n'importe qui aurait l'impression que vous supporter son avis ! Cela tient du miracle mais en nuançant votre opinion avec subtilité et finesse, vous pourrez trouver votre compte.

    La démarche à suivre n'est pas la plus simple, mais il faut l'accepter et avancer !

     

               Pourquoi faire un article aussi vide de sens ?

    Principalement, par manque d'inspiration et, paradoxalement, car je voulais faire un article "original". Avec ce thème, j'ai matière à faire, mais force est de constater que j'ai eu du mal... et bon, l'originalité, ça repart et ça revient ! Faut-il encore avoir un bon sens de l'orientation pour la retrouver (hahahahahhahahahahahahahahha)

     

    C'est donc la fin de cet article, je vous invite à aller voir ceux des autres !

     Ella!

    { Eklabugs } L'orientation

    Eyael_
    Projet Eklabugs : Tous les chemins mènent à Orion

    Gaellah
    Le Chemin de l'Orientation

    Sname
    [Eklabugs] Orientation (2): comment trouver sa voie? 

    Enavres*
     Eklabugs #30 - Orientation

    #Yuki
    Eklabugs - Janvier 2018 | Orientation (2)


    6 commentaires
  • Après avoir zappé quelques treize sessions d'Eklabugs, si mes comptes sont bons, je reviens pour cette 28ème session. Étant donné que je reprends doucement du service, les personnes qui verront cet article vont se demander qu'est-ce que Eklabugs ?

    Pour faire simple, il s'agit d'un petit évènement, où chaque mois, des blogueurs vont faire un article sur le même thème. La 28ème porte sur la musique et je vous laisse découvrir en détail Eklabugs, avec cette adresse : http://eklabug.eklablog.fr/

     

    Entrons maintenant, dans le vif du sujet, la saveur chaude, la viande bien saignante, bref ! Le cœur de mon article : son contenu. Parmi toutes les entrées en matières pour entamer ce sujet, j'ai décidé de parler d'un genre musical en particulier. La liste des genre que j'écoute est bien trop longue... et puis, la détermination des genres musicaux est un sujet bien trop complexe. Supposément intéressant mais complexe, avant tout.

    Voici venu le temps
    Des rires et des chants
    Sur cet article charmant
    Je vous ai mis l'air dans la tête, c'est trop méchant

    Voici venu le temps de parler de ce fameux genre. C'est un mystère ! C'est une devinette ! C'est une énigme !Que dis-je, c'est une énigme ? C'est un casse-tête !

    Le K-ROCK ou Korean Rock, est un genre de rock originaire de Corée. La Corée (du Sud ou du Nord) est un pays limitrophe de la Corée (du Nord ou du Sud). Leurs histoires commencent en... Excusez mes diversions, mais avec la mer du Japon, juste à côté, difficile de ne pas divaguer !

    Le K-Rock est bel et bien originaire de Corée du Sud. D'après le Wikipédia anglo-saxon sur ce sujet, ce genre serait apparu dans les années 1950 avec Shin Jung Hyun. Comme les informations sont très limités, je ne vais pas tout traduire et paraphraser. De ce fait, ci-dessous une musique de ce fameux Shin Jung Hyung !

    Vous vous en doutez certainement, je n'ai pas découverts ce genre d'un coup, d'un seul. Premièrement, j'écoute du rock. Deuxièmement, j'écoute de la k-pop. Troisièmement, j'avais entendu parlé du K-rock et je voulais découvrir de quoi il s'agissait.

    Contrairement aux nombreuses musiques de rock - sans distinction spécifique de sous-genre - le k-rock est assez calme et doux. Il en ressort une certaine ambiance que l'on ne retrouve pas dans les musiques "rock" que j'écoute d'ordinaire. On s'éloigne de la puissance vocale et forte habituelle. Ce n'est que mon point de vue, et je suis loin d'être une spécialiste dans le domaine.

    Je me doute bien, que le rock en général, ou le k-rock, ne sont pas des genres qui correspondent à tout le monde. Mais, je pense qu'il est intéressant de découvrir les musiques venant de Corée, autrement qu'en écoutant de la K-Pop.

     

     

    Il existe, bien entendu, des musiques un peu plus dynamiques, et des musiques un peu moins agréables. Mais pour votre culture générale, vous pourrez ainsi épater petits et grands lors de  vos repas de famille en leur faisant découvrir un genre musical asiatique méconnu du publique occidentale. Vous ravirez leurs oreilles de nouvelles sonorités et agrémenterez leur playlist d'un tout nouveau genre ! Vous allez permettre l’expansion musicale à la seule force de votre partage généreux et chaleureux ! N'oubliez pas de ne pas mettre vos coudes sur la table et de parler après avoir ingurgité ce que vous aviez dans la bouche !

    나중에 보세요! ( = Na-jung-e bo-se-yo! = A plus tard)
    Et si toi aussi, tu veux terminer ton commentaire avec une salutation coréenne, ce lien est fait pour toi : clique ici !

     PS : mon ancien blog où j'avais posté mes précédents articles est en hors-ligne, les liens dans le blog Eklabugs et et dans les articles des autres participants renvoyant à mes articles sont des liens morts.

    Mon petit retour n'est pas bien consistant (comme avant :D) mais j'essaierais, dans le futur, de prendre un peu plus le temps sur la rédaction des articles !

    Articles des autres participants :

    ∞ Lila ∞
    Un p'tit tour au Conservatoire ? {Eklabugs}

    Ella!
    Le monde de la musique

    Eyael_
    Projet Eklabugs : Et la musique fut

    Gaellah
    Les bruits de la nuit 

    Nienor
    [Eklabugs] Musique !

    Enavres*
    Eklabugs 28 : Vielle à roue et puissance de la musique

    Sname
    [Eklabugs] Musique maestro! 

    #Yuki
    Eklabugs - Novembre 2017 | Capsule temporelle


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique