• Cela fait environ un mois que j'aurais du répondre à ce tag, proposé par Eriyu. Mais, ce mois-ci, je me suis quelque peu laissée dépasser par les délais et ai répondu tardivement à plusieurs personnes. Sinon, voilà en quoi consiste un tag :

    "11 questions sont posées à une personne
    Cette personne répond aux 11 questions
    Puis en invente 11 autres
    Et mentionne ensuite 11 personnes
    Qui devront répondre aux 11 questions inventées
    Et ainsi de suite."

    ______________________

    Mes réponses

     

    1) Aimes-tu ta vie ?

    Oui, malgré les défauts. Et je pense que je l'apprécie surtout car j'essaie d'arranger ce qui ne va pas, et ainsi, constater l'évolution. Puis, j'y fais plein de choses passionnantes, dans ma vie :)

     

    2) Une matière qui te passionne ?

    Si j'étais encore au lycée, je dirais l'S.V.T, l'anglais, l'anglais euro, la philo, sûrement la physique-chimie, et un peu les maths.

    Mais, désormais, je suis en psycho, et j'avoue avoir un penchant pour toutes les matières.

     

    3) Quel est ton plus grand rêve ? Ou quels sont tes plus grands rêves ?

    Alors, alors : aller au Japon est, je pense, l'un de mes plus grand rêves, avec le fait de me faire éditer.

    Pour ce dernier, je dois déjà écrire une histoire. J'en ai plein en tête, mais j'essaie de me limiter à une seule histoire, pour éviter de m'étaler. Sion, je vais me retrouver avec une quarantaine d'histoire entamées et inachevées, une déception de ne pas réussir à finir ce que je commence, et un arrêt de l'écriture. Étant déjà passée par là, je m'organise pour éviter de recommencer ! D'ailleurs, vous pouvez lire mon histoire Sans fin, que je publie sur wattpad (oui, je me fais de la pub !).

    Et pour ce qui est d'aller au Japon, si je commence à économiser dès maintenant, je pense pouvoir y aller un jour - même si j'espère pouvoir partir dans ce pays pour le semestre 1 de ma L3 (je garde espoir !).

     

    4) Ce que tu aimes le moins dans ton blog ?

    Le thème, le thème, le thème. Je suis une bille en thème. J'essaie de m'inspirer de plusieurs blogs et sites de diverses plateformes pour avoir plusieurs idées, mais j'ai souvent du mal à faire un aménagement potable et agréable à mes yeux.

     

    5) La personne qui t'a poussé/motivé à faire un blog ?

    Moi-même !

     

    6) Ton/Ta blogueur(euse) préféré(e) ? +lien

    Je n'en ai pas. Du coup, je vais faire de la pub pour deux personnes :

    • lolek, car j'aime bien ses textes
    • Marc81, car son blog PARLER FRANÇAIS est fort intéressant !

     

    7) Aimerais-tu être influenceur(euse) ? Si oui, dans quel domaine ? Si non, pourquoi ?

    Je ne pense pas. Si je suis influenceuse, mes paroles auront un certain poids et je crains de dire des bêtises et être mal comprise. Cela implique des responsabilités, dont respecter ses valeurs. L'une des miennes est d'éviter la désinformation, et je supporterais difficilement de dire une boulette qui serait repris par beaucoup de monde.

    Quand le publique n'est pas vaste, cela me va. Certes, il faut rester précautionneux sur notre expression, mais l'erreur aura moins d'impact. Cependant, pour un.e influenceur.se le publique est plus large, et nos mots seront d'autant plus interprétés comme vérité absolue. Or, j'apprécie l'esprit critique, et pour cela, il faut un minimum remettre en question les informations qu'on nous apporte.

     

    8) As-tu un lieu de vie avec des plantes ?

    Oui, très peu mais oui :)

     

    9) Connais-tu la lithothérapie ?

    Oui et non. Je m'explique.

    Je sais que certains confèrent des propriétés aux pierres, comme soigner, donc j'avais connaissance de l'existence de cette thérapie - bien que je doute de son efficace. Toutefois, j'ignorais que cela se nommait ainsi.

     

    10) Le monde imaginaire dans lequel tu voudrais vivre ?

    Le Pays des Merveilles sans hésitation !

     

    11) Quel serait ton monde idéal ?

    Mon monde idéal... Une bien grande question. Mais, si on peut viser l'utopique, un parfait mélange entre le fantaisiste et la grosse évolution technologique ! Un monde de magie et de connaissance scientifique incommensurables !

    Les évolutions ne concerneraient pas uniquement la technologie, mais aussi la scolarité, l'économie, l'éducation, et la culture - dans le sens où on aurait dépassé les stéréotypes, préjugés, etc...

    Pour ce qui est des guerres, il y en aurait sûrement, mais pas d'ordre politique (car, là aussi, évolution). Ce serait plus une guerre de moralité.

    Ce que je sous-entends par guerre de moralité sont les guerres où la personne a une moralité particulière qui le pousse à agir, comme le Tyran dans les Chroniques du Monde Emergé ou Jack dans Pandora Hearts - bien que pour ce dernier, Jack n'a pas réellement créé de guerre mais sa moralité est liée à la raison de son acte.

    Attention semi-spoil (surligner pour voir) : en gros, une moralité où l'on pense agir pour le bien, en passant par la destruction

    ______________________

    Mes questions

    1) Quel est ton goût de sirop préféré ?

    2) Quelles sont les cinq qualités qui te caractérisent le mieux, selon toi ? (Nt nt nt, pas de synonymes !)

    3) Dans quelle.s activité.s te sens-tu le plus à l'aise ? And why ?

    4) Improvise un petit quatrain (strophe à 4 vers) en rimes embrassées (ABBA)

    5) Si tu devais donner un titre à ton quatrain, quel serait-il et pourquoi ?

    6) Invente une créature imaginaire, décris-la et nomme-la !

    7) Attention, question inutile : 1, 2, 3 ?

    8) Quelle serait la vidéo youtube que tu me conseillerai de regarder (excepté musique, et compilation) ?

    9) Quelle est ta fleur préférée ? Et pourquoi, si tu as des raisons ?

    10) En ces temps estivaux, que manges-tu pour te rafraichir ?

    11) Aimes-tu manger les glaçons ?

     

    Comme je n'ai pas vraiment d'autres personnes à taguer, je préfère laisser les gens y répondre d'eux-même, en commentaire, sur leur blog, peu importe !


    votre commentaire
  • La tristesse vespérale envahi tes larmes
    Lorsqu'il ne s'agit plus que de ta seule arme
    Tes émotions ne désertent plus ton âme
    Ton sommeil égrainé les affame
    Un silence de certitude
    Ainsi lance tes vicissitudes
    Puisque avec les yeux ouverts
    Tu n'entends que l'obscurité qui vocifère

    Si tu perds pied avec la réalité, garde tes mains sur les murs
    Car les vraies erreurs sont celles qui perdurent
    Celles de notre prison construite au quotidien
    Les limites du passé sont aussi celles de demain
    Tu devras toujours faire marche-arrière pour pouvoir avancer
    Car ce que tu as appris hier
    Tu l'oublieras demain
    Et il te faudra dix ans de galère
    Pour comprendre c'que tu savais quand t'étais nain
    Te triturer l'esprit en voulant t'améliorer
    Mais rien ne changera et rien n'aura changé

    Quand tu te regardes dans un miroir
    Il te semble ne plus être un petit
    Mais souviens-toi : tu n'as pas grandis
    Engouffre ta main au fond du tiroir
    Et ressorts-en les vieux papiers
    Ceux où tu disais n'avoir pas pieds
    Ceux où tu disais être bien piètre
    Ceux où tu disais avoir peur de disparaître
    Mais aussi minable que mortel
    Aussi faible que criminel
    Tu peux t'accuser coupable
    De vouloir faire d'immuable
    Une nitescence
    D'espérance

    20052018
    Tsunn

    _______________

    Écrits avec cette musique en tête
    Lorage - À voix haute


    2 commentaires
  • Mes salutations ! Voici un petit tag, histoire d'agrémenter ce blog avec de nouveaux articles ! Il m'a été proposée par mewichigo. Bien que les tags soient un principe bien connu, je rappelle les règles :

    "11 questions sont posées à une personne
    Cette personne répond aux 11 questions
    Puis en invente 11 autres
    Et mentionne ensuite 11 personnes
    Qui devront répondre aux 11 questions inventées
    Et ainsi de suite."

    LET'S GET STARTING !

    ______________________

    Mes réponses aux 11 questions

     

    1) Que fais-tu pour Halloween ? (question tout à fait de saison)

    Je ne fais pas grand chose, tristesse... En fait, avec ma famille, on avait pour habitude de partir dans un parc d’attraction, mais je ne m'y amuse pas spécialement. Certaines années, j'y vais, et d'autres je refuse l'invitation.

    Disons qu'avec le temps, le parc a eu une meilleure fréquentation. Lorsque j'avais 10 ans, je pouvais faire 10 fois une attraction sans attendre. Aujourd'hui, il ne faut pas se tromper sur celle qu'on veut faire, pour s'éviter de regretter d'avoir attendu. En plus de cela, le prix augmente de 2€ chaque année (saperlotte, les chenapans !!)

     

    2) Depuis combien de temps es-tu sur eklablog ? Que penses-tu de cette plateforme ?

    J'ai découverts la plateforme en 2011, mais m'y suis inscrite en 2012. Au départ, je partageais mon compte avec une amie, mais je me suis créée un autre compte en parallèle, et elle a gardé le 1er compte. Ensuite, après un bordel de compte, avec transfert de blog entre les comptes sur cette plateforme, j'ai abouti à ce compte !

    Lorsque je suis arrivée, j'étais une kikoo (mais à l'école, j'avais un bon niveau de français).

    Au départ, la plateforme était active - autant le staff que les utilisateurs. Je trouvais que l'interaction entre les membres était bien présente. Mais, la fréquentation de la plateforme a déclinée, et j'ai vu beaucoup de personne s'éloigner de la plateforme (nous changeons tous). Cependant, je n'ai vu que très peu de personnes la rejoindre par le suite.

    Ces départs ont été principalement causés par des changements mal choisis - et peut-être que le référencement d'eklablog n'est pas (je n'en sais rien). De nombreux projets ont vu le jour - dont eklabugs - pour redonner vie à la plateforme. Il me semble que ce projet est le seul, ou l'un des rares, qui persiste encore.

     

    En soit, la manière d'agencer le blog est assez intuitive, ce qui est un avantage majeur lorsque l'on s'y connaît peu. Cependant, les langages informatiques, comme le HTML, CSS ou le java, sont très peu mis en avant - ce qui est bien dommage puisque c'est à travers eux que l'on peut mieux organiser le thème de notre blog.

    En terme d'interaction avec les membres, je ne trouve pas cela grandiose. Disons qu'il faudrait que plus de monde se montrent - et moi-même, j'essaie de faire savoir si j'aime bien le contenu d'un blog, peu importe si je n'y passe qu'une fois.

    Donc, je pense qu'eklablog n'a pas fait que de bons choix, mais il reste une part affective - ne serait-ce que les personnes que j'ai pu rencontrer - et, tout n'est pas mauvais. Comme dit précédemment, il est encore très simple de mettre en page son blog. Mais une plateforme est un tout, et je pense qu'il faudrait promouvoir la communication au sein des utilisateurs !!

    (En me promenant sur les forums d'eklablog, je suis tombée sur ce lien : http://team-waffle.ek.la/comment-redonner-du-baume-au-coeur-a-eklablog-topic187288/8, si cela en intéresse certain, come on !)

     

    3) Conseille-moi une série :D

    Je n'en regarde pas beaucoup. Je me cantonne aux séries dont j'entends le titre ou aux publicités. Cependant, si dans "série", tu acceptes les web séries, je te conseille Arel3 de Bruce Benamran (série publié sur la chaine e-penser). Peut-être connaissais-tu déjà cette série, mais dans le doute, je préfère partager.

     

    4) Conseille-moi un artiste musical :)

    J'aurais tellement d'artistes musicaux à conseiller, mais il n'en faut qu'un donc je te présente : Blues Saraceno.

    Il s'agit d'un guitariste dont la page wikipédia ne semble absolument pas à jour ! Je n'ai pas écouté ses anciens morceaux. De ce fait, je vais te proposer des musiques récentes - mais ce sont à travers elles que je l'ai découverts.


    Blues Saraceno - Grave Digger

    Grave Digger est la première musique que j'ai pu écouté. Je te conseille aussi Carry me Back home, The River, et Dogs of War.

     

    5) Un film qui t'a traumatisé ?

    Passons ses divagations, aucun film ne m'a traumatisé.
    Et devons-nous prendre la définition clinique de traumatisme ?

     

    6) Une cause qui te révolte, et pour laquelle tu serais prêt(e) à t'engager ?

    Il m'est assez difficile de répondre, puisque j'ignore s'il est légitime de m'engager pour ce qui me révolte. Mais pour la désinformation, je serais prête à me révolter. De façon plus général, lorsque la méthode scientifique, ou l'argumentation est mauvaise, j'ai du mal.

    Je n'ai pas encore assez de connaissance pour connaître tous les biais existants, mais cela m’énerve quelque peu quand je discute avec une personne qui n'a aucune preuve légitime à apporter.

     

    7) Un livre qui a marqué ta vie ?

     Aucun. Le dernier que j'ai terminé, Le maître des illusions de Donna Tartt, n'a pas marqué ma vie mais, je l'ai trouvé bien écrit et intéressant à lire.

     

    8) Même question que Farness : aimes-tu ce que tu fais à l'école/ dans tes études ?

    Absolument ! Je suis en psychologie, autant les cours que les professeurs sont supers. La psychologie s'étend à tellement de domaines qu'il est fort probable que cela soit intéressant à un moment. Tout m'intéresse donc savoir vers quoi me dirige est difficile. Encore hier, je disais que je ferais sûrement psychologue clinicienne, mais tout m'intrigue et je veux en apprendre plus partout. Du coup, je doute sur ma profession future, mais j'ai encore du temps avant de me décider (puis les stages me permettront, je l'espère, de faire un choix).

    En réalité, le plus embêtant en psycho, ne sont pas les études en elles-même, mais l'opinion posée sur les étudiants en psycho par leur entourage - aussi vaste soit-il. Je pense que beaucoup d'autres filières souffrent de stéréotypes, et cela a pour don d'être lassant.

    Dans certains cas, je ne peux plus discuter sans qu'on me rappelle que je suis en psycho (alors que ce que je dis n'a aucun rapport avec la psycho).

     

    9) Un rêve que tu as réalisé ?

    Je n'ai réalisé aucun de mes rêves, mais j'y travaille ! En fait, cela fait parti de mes grands objectifs de vie que d'accomplir au moins l'un de mes "rêves". De ce fait, je n'ai rien à dire pour cette question.

     

    10) Une langue que tu voudrais parler ?

    J'aimerai apprendre le japonais !

     

    11) Si l'Homme devait quitter la Terre un jour, sur quelle planète voudrais-tu aller ?

     Sûrement Saturne, même s'il ne s'agit que de gaz

    ______________________

    Mes 11 questions

    1• As-tu envie de voyager dans un pays autre que celui où tu vis actuellement ? Si oui, où, pourquoi, etc...

    2• Si tu pouvais enlever une chose à l'humanité, que serait-ce ? (Impossible d'enlever l'humanité à l'humanité, et de choisir la même réponse qu'à la question 7)

    3• T'es-tu déjà senti soulagé.e par une bonne nouvelle arrivée inopinément ?

    4• Si tu pouvais avoir une capacité surnaturelle, quelle serait-elle ?

    5• Car j'aime la polémique : quelle est ton opinion sur l'homéopathie ?

    6• Quelle.s est/sont ta/tes passion.s ?

    7• Si tu pouvais ajouter une chose à l'humanité, que serait-ce ? (Impossible d'ajouter l'humanité à l'humanité, et de choisir la même réponse qu'à la question 2)

    8• Par quoi t'es-tu laissé.e le plus intriguer au court de ta vie ?

    9• Existe-t-il un contenu artistique qui t'a ému fortement ? (Livre, série, film, musique, etc...) Si oui, quel est-il ?

    10• Quelle est la plus belle chose que t'es apporté internet ?

    11• Si tu devais nous conseiller un article sur ton blog, lequel serait-ce ? Si tu n'en as pas, conseille un blog

    ______________________

     

    Les personnes taguées

    Ne connaissant pas assez de personnes pour pouvoir remplir les quotas demandés, je vais en taguer moins. Et quitte à faire un tag, autant en profiter pour faire plus amples connaissances - surpris ou pas, vous voici :

    Airth, Le Borgne, Décaféine, Vibe, Eriyu, skaggurlQueen Paramount

     

    A la revoyure o/


    5 commentaires
  • Et c'est dans cet élan du mois d'avril que l'on se pose sur le sujet du féminisme, pour le projet Eklabugs.
    Petit rappel : Eklabugs consiste à réunir chaque mois un groupe d'eklablogueurs sur le même thème.

    Pour cet article, j'avais espérer commencer par l'origine du féminisme, et en raconter l'histoire pour en venir à aujourd'hui. Comparer l'avant et l'après, et parler du droit des femmes dans le reste du monde. Seulement, cela demande un peu d’organisation, et de temps. M'y prenant un peu tard pour écrire cet article, je vais donc faire avec ce que je connais et utiliser mes bons cours de psychologie sociale. Vous aussi, utilisez vos cours quand vous n'avez pas d'idée (et cela vous aidera aussi à réviser !).

    Bien entendu, l'article est un énorme "point d'interrogation". Quelques petites questions sans réponses explicites. Je n'apporte pas réellement de preuves, donc gardez un esprit critique sur ce contenu.

     

    ______________________

     

    Influence du féminisme ?

    Comment cela se faisse que le nombre de féministes augmente ? (L'erreur "faisse" est volontaire)

    Penchons-nous sur l'influence sociale, plus particulièrement sur l'influence minoritaire. Cette influence est moindre dans un groupe, donc mettra du temps à s'affirmer comme nouvelle norme. Cependant, elle peut gagner en importance si nous y trouvons une constance diachronique (dans le temps), mais aussi synchronique (dans le nombre).

    Pour faire simple, si personne ne part, que tout le monde poursuit son élan (constance synchronique) et qu'ils persistent dans leur intention assez longtemps (constance diachronique), il est possible que l'enjeu soutenu soit un peu plus mis en avant dans le groupe.

     

    Est-ce un mal ? Aucunement. L'influence n'est pas foncièrement mauvaise. On vit d'influence chaque jour, on influence et se fait influencer chaque jour, sans s'en rendre compte. De même pour le féminisme. Toutes et tous les féministes ne se sont pas concertés pour gagner en ampleur grâce à une influence latente. Le processus s'est fait de lui-même.

    Mais nous pouvons nous demander si tout est bon à prendre dans le féminisme ?

    (Ce genre de question est souvent assez rhétorique, mais pour le bien de l'article je me dois la poser).

    ______________________

     

    Polarisation des discours féministes ?

     

    J'ai parfois entendu le terme de féminazi, signifiant "féministe extrémiste". Toute féministe et tout discours féministe n'est pas extrémisé. Seulement certains, et je vais parler de ceux-ci.

    On va aborder l'un des nombreux processus mit en évidence par la psychologie sociale, je nomme : la polarisation. Il s'agit du fait que les décisions choisis par des individus soient plus extrêmes lorsqu'ils sont en groupe, que lorsqu'ils sont seuls.

    Ci-dessous, une vidéo youtube sur une conférence ayant pour titre "De la polarisation à la radicalisation". Cependant, je ne traiterai que de l'aspect "polarisation", et voici un petit résumé de cette vidéo - que je vous invite à visionner entièrement :

    "La polarisation intervient lorsque le sujet de la discussion est impliquant pour la personne. Puisque ce sujet nous tient à cœur, nous chercherons d'autant plus à argumenter en faveur de notre opinion. L'interaction groupale accentue cet effet de polarisation. S'il existe des divergences d'opinion, les personnes seront d'autant plus impliquées dans le débat pour convaincre les autres personnes - et le sens de la polarisation suit toujours le sens des opinions initiales.

    Quatre variable influence ce processus de polarisation :

    • l'effort cognitif demandé : en s'impliquant, l'effort sera intense et cela aura pour conséquence d'augmenter les certitudes de l'individu
    • l'intérêt attitudinale : interaction groupale, item considéré comme important par les individus
    • disposition spatiale : en face à face, augmente les échanges, et donc les conflits d'opinions
    • non-formalisation de la discussion : favorise l'échange car concentré sur sujet des discussions et, conduit à polarisation des opinions

     

    En somme, si la discussion est informelle, les individus se concentreront plus sur le sujet de leur discussions et la disposition spatiale, s'ils sont en face à face, enrichira les échanges et donc les conflits d'opinion. De ce fait, les sujets sont pleinement disposé à user de leurs capacités cognitives pour argumenter leur point de vue et, donc polariser.

    D'autres facteurs influencent cette polarisation. Tout d'abord, nous avons le "side-cast", autrement dit l'opinion favorisé par le contexte socio-culturel des individu et par l'accord majoritaire dans l'ère du temps. De plus, insister sur la saillance de l'appartenance groupale force l'individu à respecter l'opinion de son groupe (cela peut faire penser la menace du stéréotype). En d'autres termes, le fait de montrer avec évidences ton appartenance à un groupe conduit l'individu à se conformer aux idées de son groupe ( = endogroupe). Les individus favorisent donc les opinions de leur endogroupe. De ce fait, la personne n'est plus considérée comme ayant une identité individuelle, mais une identité groupale. Cependant, si un individu est confronté réellement ou fictivement à l'opinion de son exogroupe ( = groupe de non-appartenance), l'individu polarisera son opinion.

    L'un des lieux les plus propices pour ce genre de phénomène est internet, principalement les réseaux sociaux et autres plateformes d'échanges. Théoriquement, il est sous-entendu qu'internet favorise les débats, la tolérance et évite le group think (œillère de la pensée groupale) - il n'aie aucune influence du groupe sur l'opinion individuelle. Toutefois, il est observer le phénomène de l'homophilie idéologique : nous ne discutons qu'avec des personnes qui partagent notre opinion - cela nous permet de nous conforter dans notre opinion mais aussi d'avoir de nouveaux arguments. Cependant, cela ne permet aucunement la confrontation des idées."

     

    Si vous souhaitez mieux comprendre de quoi il s'agit, je vous conseille fortement cette vidéo, qui est beaucoup plus clair que mon résumé : (https://www.youtube.com/watch?v=F07jiwN3WLA)

    Cette conférence à pour titre "De polarisation à radicalisation", mais il est important de comprendre que je ne dis en rien que le féministe est radical. La vidéo explique bien la polarisation, voilà pourquoi je l'ai choisis (de plus, il est cité une expérience sur la polarisation avec le féminisme

     

    Sites
    http://www.psychoweb.fr/articles/psychologie-sociale/139-notion-de-groupe-polarisation-collective-conclusion-sur-les-groupes-restr.html

    http://classiques.uqac.ca/contemporains/moscovici_serge/decisions_collectives_t2/decisions_texte.html

    ______________________

    Conclusion

    Comme dit, je pose une question sans réelles réponses. Mais, nous pouvons supposer que le féminisme ne fera que gagner en ampleur. Il faudra aussi veiller à cet effet de polarisation, qui influencera forcément nos débats, et la tournure que cela pourrait prendre sur internet et dans les divers médias (n'oubliez pas que la polarisation est aussi de rigueur lors de confrontations fictives). Au final, n'avons-nous pas participé, indirectement, à l'extremisation du féminazisme et n'allons-nous pas, via nos articles pour cette session, orienter les opinions de nos lecteurs, soit vers l'anti-féminisme, soit vers le pro-féminisme ?
    Mais, si certains opinions se contredisent, allons-nous remettre en question ce que l'on pense ? Allons-nous oublier cet article et garder en mémoire ceux qui confirment ce que l'on pense ?

    Cela ne concerne pas uniquement le féminisme, mais à toutes nos discussions quotidiennes.

     

    Mon but n'était aucunement de me positionner quant au féminisme. Comme pour tout, il doit y avoir de bonnes et mauvaises idées, mais n'ayant pas assez de connaissances à ce sujet, je ne peux pas me prononcer.

     

    Pour en revenir au féminisme, j'aborde une ouverture avec quelques notions supplémentaires. Je ne peux malheureusement pas les développer plus longuement sur cet article - manque de temps. Cependant, j'y laisse quelques explications et liens.

     

    ______________________

     Sources et allez plus loin

    De l'influence minoritaire à l'innovation : https://www.psychologie-sociale.com/index.php/fr/theories/influence/7-de-l-influence-minoritaire-a-l-innovation

     

    Menace du stéréotype : "Il représente l'effet psychologique qu'un stéréotype peut avoir sur une personne visée par celui-ci. Face à certaines situations, un individu peut avoir la sensation d'être jugé à travers un stéréotype négatif visant son groupe ou craindre de faire quelque chose qui pourrait confirmer ce stéréotype. Dès lors, cela peut provoquer une diminution des performances de cet individu, dans un domaine où il est impliqué personnellement."
    Wikipédia - Menace du stéréotype

     

     

    Biais de confirmation d'hypothèse : "privilégier les informations confirmant ses idées préconçues ou ses hypothèses (sans considération pour la véracité de ces informations) et/ou à accorder moins de poids aux hypothèses et informations jouant en défaveur de ses conceptions. Les personnes manifestent ce biais en rassemblant des éléments ou se rappelant les informations mémorisées, de manière sélective, et les interprètant d'une manière biaisée. On dit aussi que les personnes « tirent la réalité » à elles."
    Wikipédia - Biais de confirmation

     

    Petite vidéo sympathoche que je recommande : les sources dans la description de la vidéo sont enrichissantes, cela permet de savoir comment, à partir à des résultats, ils en sont venus à cette conclusion !

    (https://www.youtube.com/watch?v=x4ms-xbMhhw)

     

     

    ______________________

    Crédits

    maya#love
    [Eklabugs] Quelques informations sur le féminisme.

    Ella!
    { Eklabugs } Le féminisme, un combat pour l'égalité

    Eyael_
    Projet Eklabugs : Aux isthmes, citoyens !

    Décafeine
    Pourquoi le féminisme n'est pas une évidence

    sarah nenty
    Profils féministes

    Vibe
    Etude : quand le féminisme s'en mêle

    Sname
    [Eklabugs] Le féminisme: Emma Watson et ses associations qui luttent pour l'égalité

    Mimicat
    Eklabugs # 33 : Le féminisme

    #Yuki (mis dans le rab)
    Eklabugs | Le féminisme, mon féminisme


    9 commentaires
  • J'ai commencé à crier tous les soirs
    d'horreur et de désespoir
    les pensées dans un trou noir.
    Dois-je réellement partir ce soir ?

    Toutes les nuits, je pleure
    Me demande s'il est l'heure
    J'y abandonne mes peurs
    Mes espoirs fanent d'horreur

    Pourquoi ai-je placé en la mort mon futur ?
    Pourquoi ai-je jeté ma vie en pâture
    Dans tout ce qui me détruit et me triture ?
    N'ai-je pas droit à un bonheur qui perdure ?

    La tristesse me tue et me hante
    J'aimerai vivre d'une joie bienveillante
    Mais mon humeur est déclinante.
    Dois-je avouer que le suicide me tente ?

    Tsunn - 20042018

    ______________________

    Je tiens à préciser que j'écris cela sans pour autant souffrir de dépression.


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires